Sociétaires Célèbres 

Membres de la Société Libre Personnalités qui ont marqué l'histoire du département de l'Eure, voire au-delà. Voici les portraits de quelques-uns d'entre eux.

Goyau

Georges

Historien, membre de l’Académie française
Président de la société Libre de l'Eure

Georges Goyau, né le 31 mai 1869 à Orléans et mort le 25 octobre 1939 à Bernay, est un historien et essayiste français, spécialiste de l’histoire religieuse. Il a utilisé le pseudonyme Léon Grégoire.

Il fait ses études secondaires au lycée d’Orléans, puis vient à Paris au lycée Louis-le-Grand. Il est reçu au concours de l’École normale supérieure.

Reçu premier à l’agrégation d’histoire et géographie en 1891, il devient membre de l’école française de Rome en 1892.

À partir de 1894, il collabore à la Revue des deux Mondes et publie un grand nombre d’ouvrages sur l’histoire de l’Église catholique.

Le 10 novembre 1903, il épouse Lucie Faure, fille de Félix Faure puis, en secondes noces, la romancière catholique Juliette Heuzey, qui publiera en 1947 un livre sur sa vie et son œuvre.

Georges Goyau, tableau de Henri de Nolhac, Musée de BernayGeorges Goyau succède au cardinal Baudrillart à la présidence de l’Académie d’éducation et d’études sociales (AES).

En 1922, il est élu membre de l’Académie française, et en devient le secrétaire perpétuel en 1938.

En 1928, il est élu président de la Société libre d’agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l’Eure.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (44e division).

La Société libre d’agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l’Eure, fondée en 1798, est la plus ancienne société savante de ce territoire. Elle est communément désignée sous l’appellation simplifiée de Société libre de l’Eure. Elle a son siège à Évreux, aux Archives départementales de l’Eure.